Exposition d’artistes 14 & 15 mars

La Baligande est heureuse de vous proposer le week-end du 14 et 15 mars une exposition d’artistes. Venez découvrir des œuvres uniques, dans des registres différents (céramique & mosaîque) et profitez de cette occasion pour échanger avec les artistes :

Iule Amado-Fischgrund (mosaïste)

Philippe Dubuc (céramiste)

& Pierre Amourette (céramiste)

Horaires : de 10 h à 12h, puis de 14h à 18 h

De plus, le samedi 14 mars, à partir de 18 h, La baligande vous propose une soirée vernissage avec les artistes. Un verre vous sera offert à cette occasion, un bon moyen pour commencer une belle soirée de rencontres et de découvertes.

Les artistes:

Philippe Dubuc

Philippe Dubuc caresse avec tendresse et beaucoup d’amour le couvercle rond et un peu dodu d’un pot cylindrique. Volupté et sensualité tendent l’émail. On sent dans la matière, l’intensité du travail. Et pourtant avec quelle aisance apparente ! Philippe Dubuc est simple, aimable comme ses émaux et les formes qui reçoivent cette couverte belles comme une peinture. C’est que Philippe Dubuc est peintre ; un peintre qui mettrait ses œuvres au feu, comme il le dit si joliment.[…] (lien).

Iule Amado-Fischgrund

En 1996, ses rencontres avec Giovanna Galli et Verdiano Marzi, maîtres mosaïstes de Ravenne ainsi que de France Hogué mosaïste, auprès desquels elle se spécialisera en mosaïque, lui permettent d’ajouter cette technique à sa démarche de création et d’enseignement à Paris et en Eure et Loir. Partenaire du Centre Social des Hauts de Chartres, elle réalise en 2002 pour cette même ville des sculptures mosaïque dans le cadre du “Chemin de Picassiette”. En 2005-2006 lui est confiée la conception et la réalisation des sols de l’entrée et de la synagogue du Centre CJL NITSA, inauguré par Monsieur Bertrand Delanoé, maire de Paris, le 9 avril 2006. (Lien)

Pierre Amourette

Né à Jersey en 1947, Pierre Amourette arrive en France à l’ âge de 4 ans. Il débute sa carrière d’instituteur spécialisé en Eure et Loir, et il arrive à Nogent le Rotrou en 1973. Dix ans plus tard, après avoir restauré une ferme qui date de la fin du XIXème siècle, il déménage « aux Crocs » avec sa femme et ses deux filles.
Depuis sa petite enfance, la nature l’attire ; escargots et lézards l’ont accompagné dans ses jeux favoris, aujourd’hui ce sont des animaux que l’on peut retrouver dans certaines de ses oeuvres. Dans la pierre d’abord, le bois ensuite et en ce moment à travers la céramique, il crée des personnages souvent ambivalents qui ne laissent pas indifférents. Une part importante de sa production porte sur la maternité, mais il crée également des jarres, assiettes, plats et parfois des animaux. Pour lui « ce n’est pas l’objet en lui-même qui est intéressant mais la mémoire d’un moment qu’il véhicule ». (lien).

© 2020 La Baligande . Powered by WordPress. Theme by Viva Themes.